Le vol des passeports et la course après les Laisser-Passer avaient quelque peu changé nos plans de départ. Nous dûmes (Bob c'est bôôô n'est il pas ??) jouer avec les heures d'ouverture des consulats Français dans les villes qui .. en possédaient un. Certains endroits que nous avions découverts en 1 journée devaient au départ nous prendre 2 jours, mais nous avions été dans l'obligation de faire étape à Agadir avant la remontée vers Tanger. Nous nous retrouvions donc en ce vendredi matin en avance sur le Plan de Route.

La décision fut prise a l'unanimité, nous retournions a Chefchaouen pour passer les 2 jours ½ restants, un peu de repos dans cette course éfrenée et ébouriffante Dans la ville qui m'avait laissé un souvenir au goût de miel, la ville bleue, celle dont j'étais tombé dingue et dont je ne devais garder que le souvenir pacque un Keunard m'avait torpillé ma minuscule carte mémoire et ses quelques photos.

 

Nous voilà traverser d'Ouest en Est le pays sur quelques 600 kms. Rien de particulier a admirer, une longue traversée sous la chaleur quotidienne et ses 10 litres d'eau ingurgités. Pour arriver presque comme on rentre à la maison, se retrouver dans la même pension parc que les Hôteliers étaient tellement charmants, avoir la même chmabre pour refaire le film à l'envers et partir se balader seule pour tenter de refaire les mêmes photos …. Retrouver Mo' et son bout de trottoir, négocier une place a n'importe quelle heure de la journée durant les 2 prochains jours, retrouver le jeune serveur du petit dej' qui nous sourira franchement parc qu'il nous reconnus, qu'il était doux de s'endormir a Chefchaouen comme protégé du monde extérieur...

 

Et soupirer d'aise et de bonheur juste parc qu'on su que je fêterai là mon 38 ème anniversaire.....


MAROCCO_2009_419MAROCCO_2009_420MAROCCO_2009_421

MAROCCO_2009_422