Parfois on sait d'avance que ca va etre une daube mais on en a tellement entendu parler que c'est plus fort que tout ... IL FAUT LE LIRE ! .. quand EN PLUS la Coupine Nath' est allée en classe avé l'Ecrivaine forcement ça crée des liens ... Mari-Té-Femme-les-Coupains m'ont prevenu quand même "Meufiat la Dame quand elle ecrit elle est plusieurs a se partager le cortex .. ou alors elle est derangée et là ma foi on peut pas lui en vouloir" .. Je confirme elle a un sevère problème avec .. avec tout...  et moi ben .. ca m'a gavé .. mais vous me connaissez .. je voulais quand même savoir ou elle voulait en venir avec son histoire de cochonne !! Bon autant peter le suspens de suite elle va nulle part ... elle se mord la queule la Cochonne ... en fait je crois que l'histoire a beau etre tout ce qu'elle veut, biographique, historique, fantastique, gore, romantique .. du moment qu'elle est crédible je peux aimer .. ou pas .. mais donnez moi de l'irréel, du "qui ne peux pas etre coherent" et là je decroche tout net .. pour exemple "l'ecume des jours" insupportable pour moi .... 
Donc voila dans la même veine une bonne daube bien gavante ...

 

Le directeur a été très gentil avec moi le jour de mon embauche. J'ai eu la permission de gérer ma parfumerie toute seule. Ca marchait bien. Seulement, quand les premiers symptômes sont apparus, j'ai dû quitter la parfumerie. Ce n'était pas une histoire de décence ni rien ; c'est juste que tout devenait trop compliqué. Heureusement, j'ai rencontré Edgar, et Edgar, comme vous le savez, est devenu président de la République. C'était moi, l'égérie d'Edgar. Mais personne ne m'a reconnue. J'avais trop changé. Est-ce que j'avais raté la chance de ma vie ? En tout cas, je ne comprenais toujours pas très bien ce qui m'arrivait. C'était surtout ce bleu sous le sein droit qui m'inquiétait...

  

Merci quand même a Nath' .. mais c'est moi qui ai insisté pour le lire .. (mon Dieu j'en ai un autre su même auteur ... aaarrrrrggghhhhhhhh...)