.. Quelques mots .. 5 mots .. qui me ramènent a ma propre histoire mais qui me font relever la tête ...
Mon Amie va avoir besoin de moi .. je serais la .. un coup de fil loupé et puis celui ou un "Allo" plein de douleur retentit .. quelques minutes pour expliquer, pour pleurer et là déjà je n'ai pas les mots ... plus tard il y aura encore des mots .. moi je n'arrive toujours pas a sortir les bons ... 
Le lendemain il y aura le jour et l'heure et surtout il y aura la décision en 2 secondes "je vais venir.." .. Quel chance parfois de travailler dans une Grande Maison, qui autorise sans sourciller les absences imprévues ... et nous voila prendre la route sortant a peine du boulot ... une arrivée dans le soir avancé ... quelques SMS avec les Dindes-Amies restaient dans leur poulailler ... 
Matin tristoune.. de circonstance.. le village est sous le brume, sous le gris, sous le crachin celui qui pénètre a travers les vêtements (et je n'ai pas pris de chaussettes ..) et puis le regard de loin.. et puis le pas qui court passant devant tout un tas de visages qui ont du se demander qui était donc cette blonde inconnue de ce village vers qui se précipite la fille De ... moment d'émotion .. intense émotion .. les mots ne sortiront toujours pas... et puis l'heure du recueillement... dans cette église pleine comme un oeuf..
Et puis ce moment ou chacun retient son souffle mais pas ces larmes .. que ces mots furent transperçants ... quelle beauté .. respect pour avoir eu le courage. 
Comme il se doit dans la campagne, file indienne et dernier hommage, je fut indécise a passer aussi... tous ces gens ayant vécus tant de chose avec Lui .. je ne connaissais même pas son visage ... mais pour ma copine.. croiser son regard bleu, plein de détresse, plein de surprise .. toujours pas de mots, il me restait un clin d'oeil, un petit tirage de langue affectueux, essayer de faire sourire ces yeux bleus .. gagné !
Nous avons suivit, accompagné jusqu'a ce lieu plein de silence, de chants d'oiseaux et d'arbres centenaires... Elle me prenait la main lorsque elle se trouvait proche, me présentait a tous, quelle chaleur dans ces regards...
Elle teint absolument a nous asseoir a la table du déjeuner familial .. Quel bonheur ce moment, suspendu dans le temps, au milieu de la campagne dormante, le soleil éblouissant, le ciel éclatant, les légumes de la terre, le regard pétillant et malicieux de "Nenette", l'hospitalité de Irène et son mari, les anecdotes de Patrick, la dignité de Maman ... et toujours pas de mots.. mais quelques rires, francs, sincères, un moment de partage tellement vrai... 
Nous avons repris la route après un dernier "câlin", les mots sont définitivement restés coincés quelque part  entre mon coeur et mon cerveau .. bah .. finalement faut il toujours trouver les mots ? .. le silence peut aussi être aussi fort non ? ....